Pratiques festives


Articles

  • Recherche-action dans l’optique de la promotion de la santé

    Depuis le mois de novembre 2016, Christophe Moreau – sociologue à JEUDEVI – accompagne deux groupes territoriaux des Bouches-du-Rhône dans une démarche de recherche-action visant à structurer une politique territoriale sur les champs des addictions dans une optique de la promotion de la santé. Cette recherche-action a pour objectifs de : Améliorer la prévention, la réduction des risques, le repérage et le soin en matière d’addictologie pour les jeunes sous main de justice Consolider les postures des professionnels de la PJJ et des acteurs de santé, construire des postures coordonnées Analyser, capitaliser et disséminer les expériences remarquables dans ce domaine : informations collectives, soutien aux compétences psychosociales des jeunes, participation des parents, évaluation des consommations problématiques, accès aux soins, aménagement des espaces et des environnements propices à la promotion de la santé… Favoriser l’émergence d’une politique régionale et territoriale sur le champ des addictions   Retrouvez ici la fiche complète de présentation de cette démarche.

  • Mettre la fête en débat auprès d’un public adolescent

    Mettre la fête en débat auprès d’un public adolescent au tout début de ses expérimentations festives. Au collège aussi se pose la question des pratiques festives, et de l’alcool en général. Suite à de nombreuses demandes exprimées par les établissements, et fort d’une expérience sur la promotion des compétences psychosociales des élèves de collège, nous intervenons sur ce terme auprès des classes de 3eme. La séance, d’une durée d’une heure (par exemple sur une heure de vie de classe), se déroule autour d’un support vidéo de 20 mn, extrait du documentaire GUS, qui donne à voir les pratiques festives juvéniles, et à entendre les jeunes en parler avec leurs mots, leur subjectivité et leurs doutes. Ensuite un débat est organisé, permettant de prendre en compte les questions, puis les expériences de chaque jeune : les non consommateurs, les plus modérés, et les plus excessifs. Le niveau de connaissance et d’expérience en la matière étant très hétérogène parmi les publics de 4ème…

  • Projet IREB 2014 : Consommations d’alcool et styles éducatifs parentaux

    Chaque année, l'Institut de Recherche scientifiques sur les Boissons et JEUDEVI collaborent pour étudier le lien entre les jeunes et l'alcool. Cette année, il s'agit d'une enquête portant sur le lien entre les styles éducatifs parentaux et les consommations d'alcool des jeunes. Nous avons interrogé 20 adolescents avec pour objectif d'améliorer les connaissances sur les liens entre styles éducatifs et modalités de consommations. Un échantillon de 200 lycéens et parents est actuellement interrogé par questionnaire. Quelques hypothèses de travail ont déjà été formulées mais n’ont pas pu à ce jour être vérifiées : Hypothèse 1 : Les normes de genre sont plus prégnantes et structurantes dans les milieux sociaux défavorisés, et en milieu rural (en partie validée par notre dernière campagne d’entretiens). Hypothèse 2 : S’il n’y a pas forcément de corrélation entre mode de consommation des parents et mode de consommation des enfants, il y aurait un lien sensible entre le type d’éducation donné par les parents et le mode…