Mission d’accompagnement du projet de service vie sociale de l’agence départementale du pays des Vallons de Vilaine, Conseil Général 35

Dans le prolongement d’une précédente mission (2011/2012) d’accompagnement à l’écriture du projet de service Vie sociale de l’agence départementale du pays des Vallons de Vilaine (Département 35, une centaine d’agents), nous avons proposé la création d’un groupe prospectif composé des différents métiers qui coopèrent dorénavant dans le département afin de rendre un meilleur service aux usagers ; il s’agit, globalement dans les agences départementales, de mieux articuler les services sociaux, les acteurs sportifs, les acteurs culturels, et les acteurs éducatifs afin de de renforcer les occasions de relations sociales, de prévenir les ruptures sociales ou d’innover dans leur prise en charge. Le groupe prospectif qui a été créé à l’agence départementale des Vallons de Vilaine est composé d’un agent de développement social local, du responsable de la mission sports éducation, d’un animateur éducatif, d’un éducateur sportif, d’un agent de la médiathèque départementale, de deux assistants familiaux, d’un représentant du service Agrément, d’une conseillère technique du CDAS, d’assistantes sociales exerçant en polyvalence de secteur et à l’aide sociale à l’enfance, et de la responsable enfance famille..

L’objectif de cette seconde mission (2013/2014), pour JEUDEVI, est d’accompagner la mise en œuvre du projet de service écrit collectivement dans la phase précédente, en animant les travaux du groupe prospectif et en intervenant sur différents volets et productions :

  • - Expérimenter des changements dans l’organisation de l’agence départementale et du CDAS : réorganisation de réunions territoriales, plus grande implication des assistants familiaux, développement de l’analyse de la pratique…
  • - Expérimenter de nouvelles rencontres territoriales « éducation – générations » sur les deux communautés de communes, entre personnels de l’agence et partenaires socioéducatifs ;
  • - Accompagner une réflexion sur l’éthique professionnelle et dégager un consensus sur un socle commune de valeurs et principes d’actions, permettant ensuite d’évaluer la cohérence des actions ;
  • - Organiser un dispositif d’évaluation permanente du projet de service ;
  • - Instituer un dispositif de formation continue « territorialisée » pour les 90 agents : « les matinées de l’information sociale » ;
  • - Accompagner la réalisation d’une charte des relations entre élus locaux et agents du CDAS ;
  • - Initier un dispositif permanent d’information des partenaires sociaux et éducatifs sur les aides sociales et la protection de l’enfance ;
  • - Initier un dispositif permanent de recueil de la parole des usagers des services sociaux.

 

En savoir plus… Lettre Vallons de Vilaine