Conférence sur le travail socio-pédagogique avec les mineurs en milieu fermé – Comparaisons européennes

Conférence d’experts organisée par l’ANCE et la FICE-Europa e. V. en collaboration avec l’Université du Luxembourg
Avec le soutien du Fonds National de la Recherche et le Ministère de la Famille et de l’Intégration
Le travail socio-pédagogique avec des mineurs en milieu fermé et dans le contexte de mesures privatives de liberté/coercitives
Particularités, expériences, efficacité, perspectives.
Du jeudi 15 octobre au samedi 17 octobre 2009 à l’Université du Luxembourg.

Contexte général
Les possibilités et limites du travail socio-pédagogique avec des jeunes dans le cadre d’un centre fermé sont discutées de façon controverse depuis de nombreuses années. C’est un fait que dans tous les pays européens des centres fermés existent et le maintien à long terme sous la contrainte de mesures privatives, respectivement limitatives de liberté est considéré comme une mesure efficace pour certains jeunes. Un des objectifs principaux de ces centres fermés est d’établir ainsi un cadre institutionnel dans lequel les enfants et les jeunes ne peuvent pas échapper aux mesures pédagogiques, les contraignant ainsi à modifier leurs comportements conflictuels usuels : les principaux avantages de ces centres fermés consistent dans la protection et surtout dans la confrontation et l’obligation d’aborder leurs différends dans le cadre protecteur d’une institution fermée.
Les objectifs principaux du séminaire sont le recensement des différents concepts législatifs européens (1), l’évolution des procédures (2), les résultats actuels de la recherche dans ce domaine socio-éducatif spécifique (3) et ceci dans plusieurs pays européens.
Dans le cadre de l’entretien entre experts de différents pays européens (Allemagne, Belgique, Bulgarie, Danemark, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Suisse), les résultats de recherche et d’évaluation de concepts socio-pédagogiques de différentes structures fermées seront présentés et discutés.

Objectifs de la conférence d’experts

Cette manifestation a comme objectifs :
1. recensement des procédés transfrontaliers, notamment en ce qui concerne
Le développement d’unités fermées et le travail pédagogique dans un contexte de contrainte
Les différents pré requis
Le cadre législatif, les infrastructures et installations
2. réaliser un inventaire transnational des mesures socio-pédagogiques pratiquées avec des groupes cibles :
Jeunes violents
Jeunes délinquants
Jeunes non coopératifs
3. clarifier à quel degré la continuation d’une perspective transnationale/européenne de ce sujet fait sens et
4. clarifier quels avantages concrets en résultent qui pourraient être mis en œuvre – good pratice, standards, etc.

Intervention de Christophe Moreau
Christophe Moreau a présenté l’évolution du cadre législatif en France depuis les différentes réformes de la loi sur la prévention de la délinquance (2002, 2007), en insistant sur le fait qu’on assiste en France à une mutation du modèle qui prévalait depuis 1945 et qui accordait le primat à l’éducatif. Désormais, dans le triangle société-victime-auteur de délits, c’est de plus en plus la société qui est protégée.
Il a ensuite présenté les différentes structures qui prennent en charge des mineurs ayant commis des délits : d’abord les centres éducatifs renforcés, nés en 1996, puis les centres éducatifs fermés (nés en 2002), et enfin les établissements pénitentiaires pour mineurs (nés en 2007). A partir de documentation et de visites d’établissements, il a pu rendre compte des projets, des publics cibles, des standards de qualité et des pratiques concrètes dans ces différents établissements.
Il a ensuite présenté les résultats de différentes recherches sur ce thème (sociologie, criminologie, psychologie) et évoqué les différentes formes de formation continue qui ont cours en Bretagne : le DIU « ados difficiles » porté par la DRPJJ et le projet Daphné 3, conduit avec Askoria (ex-IRTS de Bretagne), qui travaille actuellement sur la mise en œuvre de recommandations européennes dans les pratiques des professionnels de différentes institutions (social, justice, éducation, santé).

Télécharger le diaporama de présentation.

Plus d’informations sur le site de la FICE.